Renforcement de la production en eau potable des villes de Dabakala et Katiola

Le vendredi 09 juillet 2021, le Ministre de l’Hydraulique a entamé une tournée dans la région du Hambol pour une double cérémonie dans les villes de Dabakala et Katiola.
Il a commencé par l’inauguration d’une unité de production d’eau potable il a ensuite lancé les travaux d’extension du réseau d’eau potable de la ville.
Il est bien de rappeler que le 25 juin 2020, le Ministre avait lancé à Dabakala les travaux d’installation de cette Unité Compact Degrémont (UCD) d’un cout global environ 700 millions en vue de combler en urgence le déficit de production en eau potable de ladite ville.
De ce fait, l’UCD produit 2000m³/jour pour un besoin de 1000m³/jour. Dès lors, la ville de Dabakala passe à une production totale de 2842m³/jour.
Afin que tous les ménages soient desservis, le Ministre a procédé ce même jour au lancement des travaux d’extension de réseau pour un cout de 594 285 000 FCFA, financés par Société Générale de France.
Ledit projet a consisté à l’installation d’UCD de type LML 100 ; au remplacement des pompes d’exhaure 2×150 m3/h ; la fourniture et la pose de 2 457 ml de conduite en PVC DN 250 ; et de divers travaux de mise à niveau électrique.
Après Dabakala cap fut mis sur Katiola.
La ville de Katiola a reçu le Ministre de l’Hydraulique pour le lancement des travaux structurants du projet des 12 villes.
Cette cérémonie a eu lieu en présence du Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Député-Maire de Katiola Thomas CAMARA, et du Directeur Général de l’ONEP, Monsieur BERTE Ibrahiman.
Ce projet des 12 villes permettra de renforcer la production en eau potable de la ville de Katiola et des villes environnantes à partir de la rivière N’Zi, pour un coût global de 170 milliards 250 millions 800 mille FCFA dont 18 milliards 378 millions pour Katiola, un financement obtenu par le Président de la République, S.E.M Alassane Ouattara auprès de EXIMBANK CHINE pour adresser durablement les problèmes d’eau dans 12 villes de la Côte d’Ivoire très déficitaires.